Âge des Ténèbres

L'Age des Ténèbres commence avec la Souillure de l'Homme, à une date inconnue, et est caractérisée par une période de conflit ininterrompu entre le Bien et le Mal, et par la naissance de nombreuses races non-humaines comme les Vampires et les Esprits. Durant l'Âge des Ténèbres, les Non-Humains sont adorés comme des Dieu par les premiers humains.


Chronologie des Premières ères (avant la Grande Guerre)




1) Uruk et Eridu, la légende des sœurs ennemies (9ème / 8ème millénaires avant JC)



- A l’aube de l’Age des Ténèbres, les cités d’Uruk et d’Eridu se mènent une lutte fratricide pour le contrôle du « berceau de la civilisation ». Le démon Enki, fils aîné de Satan’el, est alors Roi d’Eridu, et l’ange Inanna, fille cadette mais préférée de Mika’el, est Reine d’Uruk. Des armées colossales s'affrontent sous le jeune soleil.

- Après mille ans de combats acharnés, une trêve est finalement proclamée au milieu du 8ème millénaire à la surprise générale. Enki invite son ennemie légendaire à venir festoyer dans son palais d’or d’Eridu en l’honneur de la paix. Il tente plusieurs fois de séduire la magnifique Inanna, sans succès. La nuit passe, et tandis qu’Enki est de plus en plus atteint par l’alcool, Inanna fait semblant de boire. Juste avant que l’aube ne pointe, elle profite du sommeil alcoolisé du démon pour lui subtiliser les clés de la ville. Lorsqu’il se réveille, l’ange est loin et Eridu est attaquée par une prodigieuse armée.

- La Bataille d’Eridu voit la défaite d’Enki et des Démons grâce à la ruse d’Inanna. Les Démons s’enfuient alors et se dispersent. Le Roi Enki et son fils aîné Livyatan emmènent la majorité des démons vers l’ouest, tandis que sa fille Kali part vers l’est. Les Anges deviennent, pour un millénaire, les maîtres de la Mésopotamie.

2) La fondation des grands empires (8ème - 7ème millénaires avant JC)



- Le Démon Enki, chassé de la Mésopotamie après la Bataille d’Eridu, et harcelé par des meutes de Lycans durant sa fuite, arrive finalement dans ce qui deviendra la Palestine. Profitant d’une période de calme qui caractérise alors le monde entier, il fonde la cité de Jéricho, la future capitale légendaire des Démons. Les Hommes le vénèrent alors comme leur Dieu protecteur. Il rédige lui-même sur des tablettes d’argile le Code d’Enki, véritable bible démoniaque en cunéiforme. Il faudra encore trois millénaires pour que l’écriture se répande parmi les Hommes.

- Pendant ce temps, sa fille Kali qui était partie à l’est avec les siens franchit l’Indus et pénètre en Inde. Après des années de voyages, elle s’installe dans la région du Bengale, ou les Hommes de toute l’Asie ne tardent pas à l’aduler comme une Déesse. On dit que tous les démons asiatiques seraient de sa descendance.

- Les Anges ne restent pas non plus inactifs. Inanna se rend au Liban où les rumeurs disent que Lycaon, l’un des premiers et des plus puissants Lycans, a sa tanière. Bien qu’effrayée par l’apparence du loup-garou, elle se lie d’amitié pour lui et scelle la première alliance entre les Anges et les Lycans, facilitée par leur haine partagée pour les Démons et les Vampires. Cette alliance durera de nombreux millénaires.

- Afin de consolider leur pouvoir, les anges décident aussi de voyager vers le sud. Nefer, frère et époux d'Inanna (hé oui...), fils aîné de Mika'el et ainsi un des plus puissants d'entre les siens, veut éclairer les Hommes de ces régions avant qu’ils ne sombrent sous la coupe des Démons. Il entre en Egypte, pays à l’époque encore fertile, et destiné à un grand avenir. Les Hommes, émerveillés par sa beauté et sa puissance, s’inclinent devant lui et lui donnent le nom d’Ousir (les Grecs diront « Osiris »). Au nom d'Inanna (« Isis ») il devient souverain de fait de l'Egypte.

3) La rébellion des Vampires (7ème millénaire avant JC)



- Au début du 7ème millénaire, les Anges et les Démons se partagent une bonne partie du monde. Depuis Jéricho, Enki dirige un empire de plus en plus puissant et est adulé par des millions d’Hommes. Sa fille Kali n’a rien à lui envier : l’Asie est presque entièrement entre ses mains. Inanna et ses armées angéliques occupent la Mésopotamie, l’Arabie et l’Egypte, où la représente Nefer. Les Lycans ne revendiquent aucun territoire et se contentent de combattre leurs ennemis, sans relâche. Quant aux Vampires, pourtant plus nombreux que toutes les autres races, ils n’ont aucun pouvoir. Pourchassés par les Anges et les Lycans, ils se terrent parmi les humains et sont souvent rendus esclaves. Leur nature épidémique leur attire haine et dégout. Paradoxalement, leur faiblesse sera, des millénaires plus tard, leur force : ils seront les plus infiltrés dans la société humaine.

- Les Vampires vont pourtant réclamer leur place au milieu du 7ème millénaire. La Vampire Lilith, née esclave des Anges, réunit autour d’elle une armée de fuyards et fait de Babylone, une cité jusque là sans importance en Mésopotamie, une puissante cité. Touchée dans son orgueil, Inanna amène alors son armée devant les murailles de Babylone. Mais pensant la victoire assurée, elle ne vient pas en personne combattre. L’erreur sera fatale. Les Vampires, plus nombreux, mettent pour la première fois de l’Histoire les Anges en déroute. Dès lors, ils seront pris au sérieux par toutes les autres races. A mesure que des milliers de vampires rejoignent la charismatique et suave Lilith, Babylone étend son empire en plein milieu du territoire angélique. A la fin du 7ème millénaire, le royaume de Lilith est très étendu et Babylone dépasse Uruk en influence.

- En Egypte, un autre Vampire fait parler de lui. Seth, né dans le désert aux confins du Nil, affirme être le premier de sa race. Il revendique bientôt le pouvoir sur le pays que les Anges, les « peaux claires », ont selon lui usurpé. Il monte une flotte gigantesque et entreprend de descendre le cours du Nil, qu’il connait par cœur. Nefer/Osiris, fier et puissant, s'avance face à lui. Malgré sa puissance, son armée est réduite en miettes par celle de Seth largement plus nombreuse. Un duel épique entre Nefer et Seth se tient place sur l’île de Yebou, qui voit la mort de l’Ange. En signe de triomphe, Seth fait découper le corps défunt de son ennemi vaincu en quatorze morceaux et les disperse dans tout le pays. A la fin du 7ème millénaire, la moitié de l’Egypte est tombée sous la coupe de Seth et des Vampires. Sous l’action combinée de Lilith et Seth, l’empire des Anges a été entamé de moitié. On considère la mort de Nefer comme le déclencheur symbolique de la Grande Guerre qui durera jusqu’à la fin de l’Âge des Ténèbres.




Chronologie de la Grande Guerre





1) La première phase (7e millénaire avant JC)



- La mort de Nefer jette le trouble de la vengeance dans le cœur des Anges, et surtout de sa sœur et épouse, Inanna, Séraphine des Anges. Elle pleure durant de nombreuses années la perte du père de son fils Nekhen, devenu lui aussi un Ange très puissant. Ce dernier se jure de tuer Seth et de reprendre l’Egypte. Avec l’autorisation de sa mère, il monte une armée de plusieurs milliers d’Anges et d’Hommes de Mésopotamie et d’Arabie. Quand il arrive en Basse Egypte, il est accueilli en héros et baptisé Horus, le « vengeur de son père ». De nombreux Egyptiens rejoignent les rangs de son armée d’invasion, le vénérant comme le Dieu-Roi de l’Egypte.

- Mais Seth et les Vampires ne sont pas sans connaître l’arrivée de Nekhen. Au lieu d’aller au devant d’une défaite assurée, Seth se retranche sur l’île de Yebou en Haute-Egypte, l’endroit même où Nefer/Osiris a perdu la vie. Les Vampires construisent une forteresse imprenable d’où ils sont sûrs de pouvoirs refouler l’ennemi avec leurs sorts de sang.

- L’Ange Nekhen arrive quelques années plus tard et entame le siège de la forteresse. Il sait que les vampires ne peuvent pas combattre pendant la journée, mais ne néglige pas pour autant les milliers d’Hommes qui les accompagnent. Rusé, il décide d’affamer les vampires en catapultant des cadavres d’hommes malades au dessus des remparts. Au bout de trois ans, la plupart de la garnison humaine de la cité est décimée, et les Vampires ne peuvent plus se nourrir. C’est à ce moment là que Nekhen lance le terrible assaut qui mène très vite à une défaite certaine pour les Vampires. Lorsque les Anges volent au dessus des murailles et pénètrent enfin dans la salle principale de la forteresse, ils trouvent Seth accompagné des quelques rares humains survivants, transformés en garde manger de secours. Nekhen engage un duel contre le tueur de son père, mais très vite le Vampire réussit à s’enfuir en sautant dans le Nil.

- La Bataille de Yebou marque un premier tournant dans la Grande Guerre. Tout d’abord les Vampires sont refoulés dans le désert et doivent attendre longtemps avant de pouvoir contre attaquer. Et ensuite, Nekhen/Horus est devenu le maître de la plus grande partie de l’Egypte et s’est affirmé comme son souverain légitime. Inanna l’autorise à porter le titre de Roi d’Egypte, en son nom, succédant ainsi à son père Nefer.

- Mais Inanna a elle-même beaucoup à faire chez elle, en Mésopotamie. Plus que jamais animée par la haine des Vampires, elle s’est lancée dans une guerre contre Babylone pour reconquérir tout son ancien territoire et mettre un terme au règne maléfique de Lilith. Elle peut compter sur l’aide des Lycans, qui ont juré de l’aider dans cette tâche. Elle commence le siège de Babylone au moment où elle reçoit les bonnes nouvelles d’Egypte. Face à elle, Lilith est à l’apogée de sa force, soutenue par des milliers de vampires et surtout une population humaine de près d’un million d’habitants, soit la plus importante du monde. La stratégie mise en place par Nekhen en Egypte ne peut pas fonctionner ici.

- En vérité, le siège de Babylone va durer près de deux millénaires, de manière discontinue. Incapable de briser la défense de Lilith, et bien que participant cette fois elle-même au combat, la grande Inanna ne parvient pas à défaire les Vampires. A chaque fois elle semble de plus en plus proche de réussir, puis à chaque fois doit reculer pour revenir au point de départ. Des milliers d’Anges et de Lycans sont engagés dans cette lutte à mort, en vain. Babylone symbolise à elle seule la guerre sans pitié que se livreront Anges, Lycans et Vampires durant toute la Grande Guerre.

- Pendant ce temps, les Démons restent étrangement absents et muets face au conflit. Durant la première partie de la Grande Guerre, le roi Enki décide volontairement de ne pas agir et d’augmenter ses forces et son aura en vue de la bataille qui ne tardera pas à venir. Si d’un coté, c’est une réussite, les Démons étendent ainsi leur influence sur le Nord et notamment les populations encore primitives en Europe ; de l’autre, c’est aussi la raison pour laquelle les Démons seront bien esseulés à la fin de l’Age des Ténèbres contre les Anges. Si Enki avait décidé de porter assistance à Seth et/ou Lilith, les choses auraient sûrement tournés autrement.

- Quant aux démons d’Asie, menés par sa fille Kali, ils adoptent la même stratégie. Bien loin des tracas de la Mésopotamie et encore plus de ceux d’Egypte, ils étendent leur influence sur un continent presque vierge de toute présence angélique… pour le moment.


2) L’arrivée des Esprits et l’intermède à la Grande Guerre (fin 6ème millénaire avant JC)




- Au 6ème millénaire, toutes les cités et royaumes humains sont sous le joug ou la protection des « Faux-Dieux ». Les rares humains indépendants sont des nomades, marchands ou mercenaires. Pourtant, à la fin du 6ème millénaire, sept royaumes réussissent peu à peu à s’affranchir de la tutelle des Non-Humains, profitant de l’enlisement de la Grande Guerre qui détourne leur attention.

- Les Rois en question sont au nombre de Sept : deux rois en Mésopotamie (Ur et Nippur), deux en Palestine (Ashdod et Ashkelon), un en Basse-Egypte (Bouto), un en Arabie (Minae), et un d’un territoire qu’on appellerait aujourd’hui la Géorgie, dans le Caucase, bien que les habitants à cette époque étaient sémites tout comme les Mésopotamiens.

- Les Sept Rois se font connaître pour leur détermination à rester indépendants. Les émissaires Non-Humains qui leur sont envoyés ne réussissent pas à les soumettre. La rumeur de leur charisme et de leur puissance se répand dans le monde entier, et des humains soucieux de leur liberté les rejoignent.

- Mais cette indépendance a un effet pervers : fiers et puissants, ils refusent toute alliance entre eux. Souvent, ils se font même la guerre. Leur incapacité à créer un front commun contre les Non-Humains va signer leur perte.

- Enki, le Roi des Démons, voit d’un mauvais œil la croissance incroyable des sept royaumes renégats et notamment des deux qui jalonnent son territoire : Ashdod et Ashkelon. Il confie ainsi à son fils Livyatan la mission de mettre un terme à cette « rébellion ».

- Livyatan, fin stratège et manipulateur, décide d’utiliser l’orgueil des Sept Rois à son avantage. Durant de nombreuses années, il envoie des humains acquis à sa cause (des familiers) infiltrer les sept royaumes, afin de semer la zizanie.

- Sur son ordre, les familiers répandent des rumeurs de guerre et d’attaque afin que les Sept Rois, leurrés, se retournent les uns contre les autres. Ils leur indiquent à tous l’endroit qui serait soi disant le plus propice à une embuscade. Au jour indiqué, les Sept Rois se retrouvent audit endroit, trahis par ceux qu’ils pensaient leurs conseillers. Une prodigieuse bataille fratricide s’engage alors pendant plusieurs jours et plusieurs nuits entre les sept armées. Les Sept indomptables rois finissent par se retrouver face à face dans un terrible et ultime duel. Lorsque le dernier d’entre eux s’écroule, mort, Livyatan qui observait la bataille du haut d’une dune déchaine son armée afin de massacrer les survivants. Cet affrontement est appelé la Bataille de la Honte.

- Tout serait rentré dans l’ordre et cet incident aurait vite été oublié sans l’intervention du destin. Un an jour pour jour après la Bataille de la Honte, et sur les cendres maintenant recouvertes du champ de bataille, les Sept Rois reparaissent avec leurs armées. Désincarnés, fantômes pâles dans la nuit, un terrible rictus vengeur au coin des lèvres, ils sont les premiers Esprits à être revenus d’entre les morts. On dit que leur esprit était trop fier, trop fort et trop marqué par la vengeance pour s’écouler comme les autres sur le fleuve de l’au-delà.

- L’Armée des Ténèbres, c’est ainsi qu’on l’appelle, s’abat implacablement sur le Monde. Partout où elle passe, l’armée des fantômes jette l’effroi et la mort. Au son de cris de vengeance et de haine, ils tuent sans distinction tout ce qu’ils croisent. Ils sont craints et détestés par tous, humains comme non-humains. Très vite, leur existence est connue partout et on réalise la menace qu’elle apporte. La réponse s'organise.

- La Séraphine Inanna décide ainsi après mûre réflexion de lever le siège de Babylone. Elle envoie des émissaires à Lilith pour lui demander une trêve exceptionnelle. C’est le début de l’intermède à la Grande Guerre. Elle rassemble son armée d’Anges, de Lycans et d’Hommes et se jurent de renvoyer les Esprits vers le repos éternel. Pour la première (et la seule !!!) fois de l’Histoire, les Vampires et même les Démons vont la rejoindre dans une improbable Coalition, justifiée par les événements. On garde en mémoire la poignée de main légendaire entre Lilith et Inanna.

- Au crépuscule du 6e millénaire, l’Armée menée par Inanna rencontre l’Armée des Ténèbres quelque part au Sinaï. On estime que 200 000 Non-Humains se livrent bataille ce jour-là, soit la moitié de la population non-humaine à cette époque, nombre prodigieux. Il faudra attendre la bataille de Gaugamèles au 4ème siècle avant JC pour retrouver un nombre comparable de combattants. Il est dur d’imaginer ce que cela a pu représenter comme concentration de magie et de force. Les légendes disent que le sol en trembla et que les montagnes proches s’écroulèrent.

- La Bataille du Sinaï est une victoire pour la coalition d’Inanna et une défaite pour les Esprits. Les Sept Rois et leurs armées sont renvoyées, pour la deuxième fois, dans l’Entre-Monde où ils resteront durant très longtemps, jusqu’au Sommet des Dieux. On dit que c’est durant cette période qu’ils ont appris et amélioré la technique de « l’intrusion » qui leur permettra de revenir sur Terre incognito. On ne les reverra plus, ou de manière anecdotique, sous la forme horrifique de l'Armée des Tenèbres.

- La victoire de la Coalition signe aussi sa dissolution. Au lendemain de la bataille, les vieilles rancœurs reviennent au galop et la Grande Guerre reprend de plus belle. Le siège est remis devant Babylone, et l’Egypte s’embrase bientôt de nouveau... inaugurant la deuxième et dernière phase de la Grande Guerre.


3) La reprise de la Grande Guerre et la Chute de Babylone (début Ve millénaire avant JC)



- Pour comprendre le déroulement de cette dernière phase de la guerre légendaire, il faut savoir que la campagne contre l’Armée des Ténèbres a laissé exsangues de nombreuses factions. Parmi elles, l’armée de Lilith a essuyé les plus terribles pertes. Lorsqu’elle retourne se terrer à Babylone, elle se sent diminuée.

- La Grande Inanna ne tarde pas à remettre le siège devant Babylone. Les légendes disent que de nouveaux Anges sont alors venus du Paradis lui prêter assistance, mais cela n’a jamais pu être prouvé. Quoiqu’il en soit, c’est une prodigieuse troupe d’hommes, lycans et anges qui l’accompagnent.

- Parmi eux, un humain va marquer l’Histoire. Roi d’Uruk en l’absence d’Inanna, les légendes disent de lui qu’il a vécu plus d’un siècle et demi et que même les Non-Humains le craignaient. Son nom, Gilgamesh, va traverser les âges.

- Cette fois, Inanna décide d’user de subterfuges. Elle sait qu’une attaque massive contre les remparts ne pourra réussir. Elle charge alors son fidèle Gilgamesh d’une mission périlleuse : emmener avec lui une unique compagnie, escalader au petit jour les remparts et ouvrir la Grande Porte avant que l’alarme ne soit donnée. Sans sourciller, le héros sumérien s’exécute. Porté par des Anges, il gagne une des tours de garde, tue en silence ses occupants, et se glisse jusqu’à la Porte. Là, lui et quelques lycans, à la force de leurs seuls bras, actionnent le mécanisme d’ouverture. Lorsque les Vampires réalisent le stratagème, l’Armée d’Inanna s’engouffre déjà à l’intérieur.

- La Bataille de Babylone s’engage alors dans les rues de la cité. C’est une des batailles les plus sanglantes et terribles de l’Age des Ténèbres. En première ligne, Gilgamesh avance tant bien que mal jusqu’au Palais de Lilith, devant lequel se dresse l’Arbre Rouge, symbole de la cité. Il se taille sa réputation de guerrier invincible.

- Les légendes divergent alors. Certaines disent qu’Inanna a tué Lilith, d’autres parlent de Gilgamesh. Quoiqu’il en soit, Lilith est finalement terrassée dans son Palais envahi, après deux millénaires de siège et de résistance. On dit que la totalité de son harem s’est suicidé, dévasté par la nouvelle de sa mort. Gilgamesh, saisissant une hache, aurait à lui seul coupé l’Arbre Rouge, en signe de victoire.

- Inanna décide d’incendier toute la ville pour purifier les lieux de la souillure : de nombreux vampires succombent, mais surtout la grande partie de la population humaine. Cet acte a été remis en question, beaucoup critiquant les Anges pour leur fermeté et leur manque de compassion.

- La Bataille de Babylone va profondément marquer l’Histoire : Gilgamesh a inspiré de nombreux mythes, dont le sien et celui d’Heracles ; le mythe de la chute de Babylone et de sa purification se retrouvent jusque dans la Bible ; de même que Lilith et l’Arbre ont façonné la symbolique judéo-chrétienne.


4) L’éveil de l’Oracle et la fin de Seth (milieu Ve millénaire avant JC)




- Alors même que Lilith est sur le point de succomber en Mésopotamie, la guerre reprend également de plus belle en Egypte entre le Vampire Seth et l’Ange Nekhen/Horus. Ce dernier a installé sa cour sur l’île de Yebou, devenu un lieu sacré depuis que son père y a été tué. Depuis Yebou il règne sur l’ensemble de l’Egypte et n’est contesté que par l’ambition de Seth, caché dans le désert avec son armée.

- Habité par la conquête du pouvoir, le vampire a passé des siècles à se redresser et à agrandir son armée de mercenaires lyciens et nubiens. Il peut compter sur l’aide et l’amour de Khelia, son infante et son épouse. De nombreux vampires le rejoignent aussi près la défaite de Lilith et le reconnaissent comme le chef incontesté de leur race.

- Mais Horus dispose d’une arme dont personne ne soupçonne encore l’existence. A Yebou, parmi ses esclaves, un Homme (ou une Femme ?) possède le don de prédiction. On l’appelle l’Oracle. Depuis qu’il l’a découvert, l’Ange n’a cessé de protéger jalousement ce secret qui, il le sait, peut lui faire gagner définitivement la guerre.

- Lorsque Seth décide enfin de mettre sa terrible armée en mouvement, depuis les déserts brûlants de Lybie, l’Oracle avertit Horus du danger. Sans hésiter, le Dieu-Roi de l’Egypte rassemble ses troupes et va à l’encontre de son ennemi juré. Le contournant par le sud, il le prend d’assaut alors que le vampire et son armée bivouaquent à la frontière. Les premières minutes du combat ne laissent présager aucune chance pour les vampires.

- Mais Seth n’est pas encore défait. Passée la surprise, il envoie ses mercenaires en première ligne se faire tuer, le temps pour lui de se ressaisir et de préparer une contre-attaque. Confiant à Khelia le commandement de l’arrière garde, il prend la tête du plus gros de l’armée et se lance dans la bataille. Son objectif est de tuer Horus afin de jeter le trouble dans le cœur des Anges et renverser le cour de la bataille. Grâce à sa magie du sang, il trace une ligne de mort dans les rangs ennemis, qui s’écartent sur son chemin. Mais son jugement du nombre des ennemies est approximatif. Très vite, il est encerclé par l’ennemi et sa garde est décimée. Horus, qui ne compte pas le laisser s’enfuir une deuxième fois, se jette corps et âme contre lui.

- On dit que tous, Vampires comme Anges, se sont écartés pour laisser les deux ennemis se livrer un duel à mort. Seth est vieux et puissant, mais la volonté d’Horus de tuer l’assassin de son père est la plus forte. Après un interminable combat, Seth s’écroule, mort. Les Vampires, apeurés, s’enfuient. Khelia, qui formait l’arrière garde, les rallie et bat en retraite dans le désert de Lybie.

- Grâce à l’éveil de l’Oracle, Horus remporte ici une bataille cruciale. Plus jamais les Vampires ne réclameront le pouvoir sur l’Egypte, et le mythe d’Horus, sauveur et roi du peuple égyptien, traversera les âges.


5) La bataille du Bengale (milieu du Ve millénaire avant JC)




- Au milieu du Ve millénaire avant JC, les Anges et leurs alliés Lycans sont maîtres de la plus grande part du monde connu. Les Démons d’Enki, Livyatan et Kali, que la stratégie de non intervention a écarté du conflit, sont bien esseulés pour la bataille finale qui s’annonce. Khélia et les Vampires se terrent dans le désert africain.

- C’est dans ce contexte qu’Inanna, la légendaire Séraphine, décide de porter le premier coup. Elle décide d’envoyer son cousin, Hari, que les mythes disent être le fils de Rafa’el, au-delà de l’Indus dans ce pays qu’on appelle aujourd’hui l’Inde. Sa mission est simple : terrasser la démone Kali afin d’isoler encore d’avantage son père Enki de tout allié.

- Quand Hari s’installe en Inde à la tête de son armée, il est sublimé par les paysages et la culture des Hommes qui s’y sont sédentarisés. Lui, si habitué aux déserts mésopotamien et égyptien qu’il a parcouru durant de nombreux millénaires, est époustouflé par les centaines de kilomètres de forêt luxuriante et par cette terre où « la pluie ne s’arrête jamais ». Il prend ses quartiers dans la région de Rajputana, où les Hommes le baptisent « Vishnu », le Protecteur. On lui raconte que Kali a fait du Bengale un des royaumes les plus riches et les plus puissants du monde.

- Bien décidé à effacer la souillure de la démone, il envahit le Bengale et met le siège devant Kalikata, « la ville de Kali », aujourd’hui Calcutta. Le spectacle qui l’attend est entré dans la légende. En haut des murailles de la cité, la princesse démoniaque ordonne à ses gardes d’égorger cent jeunes vierges et de les faire tomber sur les assiégeants. Ces derniers, effrayés et médusés par ce spectacle macabre, se retournent alors et s’enfuient dans un chaos sans nom. Hari, incapable de réorganiser ses troupes, est obligé de battre en retraite.

- Il faut attendre bien des années avant que l’Ange ne réussisse à monter une autre armée assez téméraire pour oser s’avancer devant les portes de l’enfer. Une période durant laquelle la princesse ne cesse de faire l’étalage de sa puissance et de sa cruauté. L’exemple le plus criant est lorsqu’elle réussit à se faufiler en personne dans le camp des Anges, à séduire et partager la couche d’un des lieutenants de Hari, avant de le rendre fou et de lui faire tuer une dizaine de ses frères. Si bien que Hari perd presque espoir et envoie des messagers à Inanna pour annoncer son échec.

- Pourtant, la persévérance des Anges va payer. Inquiet à l’idée de retourner à Uruk défait, Hari se jure de terminer sa mission à tout prix. Il envoie des messagers dans toute l’Inde afin de rallier la confiance de toutes les tribus et cités humaines. Parfois, il se déplace en personne dans des royaumes pourtant tributaires de Kali, afin de leur faire changer de suzerain. Sa stratégie est payante : peu à peu, l’influence de la démone se limite à la seule région du Bengale.

- Hari se décide enfin à lancer l’assaut final. De l’est, il entend des rumeurs désespérantes : une armée de Vampires d’Orient, les Darmah, serait en mouvement pour venir soutenir Kali. Conscient de la nécessité de frapper vite et fort, Hari rassemble une prodigieuse armée d’anges, lycans, mésopotamiens et indiens, et leur fait jurer à tous de ne pas reculer, fusse la mort au bout du chemin.

- La Bataille de Kalikata figure parmi les batailles les plus épiques de l’Âge des Ténèbres. Durant des mois, l’Armée de Hari se heurte aux murailles et aux sorties dévastatrices de l’armée de la princesse des enfers. La férocité des Lycans et la magie des Anges s’opposent à la cruauté et la folie des Démons. La clé de la victoire sera la détermination de Hari, que la défaite horrifie encore plus que la puissance de Kali. Il envoie sans regarder des milliers d’hommes se faire tuer par vagues entières, mais au final, il réussit à percer les défenses maléfiques et à pénétrer dans la cité. Blessée dans son orgueil, Kali refuse que son royaume ne sombre aux mains des Anges. Déployant tout son charisme et sa domination, elle ordonne un ultime bain de sang : le suicide collectif de toute la population. Quand Hari et les siens envahisse enfin la ville, ils sont dévastés par un silence de mort. Le Bengale est tombé.

- Incapable de trouver la princesse elle-même parmi les cadavres encore fumants, le chef de l’armée angélique se lance alors dans une campagne de poursuite qui se transforme vite en un fatiguant cache-cache. L’Inde, le Bhutan et le Népal sont passés au peigne fin. Enfin, c’est au bord du fleuve Indus que Hari retrouve sa némesis, qui tentait de rejoindre le royaume de son père. C’est là qu’elle trouve la mort, son corps englouti par les flots. Elle n’est plus reparue sur Terre depuis ce jour.

- Quand Hari/Vishnu revient triomphant à la cour d’Inanna, les Anges règnent sur l’Egypte, la Mésopotamie, et l’Inde. Un seul territoire leur résiste encore : le royaume d’Enki, le Roi et le plus puissant des Démons, et sa cité de Jéricho, que tous sauf la Séraphine considère imprenable…


Suite : L'Araninku, la grande épopée.
Créée par Helios le 9 Août, 2015